Rechercher

S’identifier         |         Mon Panier        |       Besoin d’aide ?

gobelet plastiques

La fin des gobelets plastique : quels impacts pour l’entreprise ?

Les gobelets plastique représentent 32 000 tonnes de déchets par an en France. Depuis juillet 2021, la loi sur la transition écologique a définitivement mis fin aux gobelets jetables en plastique. Pour comprendre ces mesures, il faut savoir que les gobelets plastique sont peu recyclés pour des raisons financières car ils constituent un volume important mais un faible poids. Pour autant, l’idée n’est pas d’éliminer des gobelets mais de trouver des alternatives à ces contenants. Voici quelques explications.

Une loi adoptée en 2015 et mise en place en 2020

Les entreprises ont eu 5 ans pour se préparer au remplacement des gobelets en plastique. Principalement utilisés par les salariés pour les fontaines à eau, les machines à café et les cafétérias, ces contenants 100% plastique sont censés avoir disparu de la circulation depuis le mois de janvier 2020. Promulguée le 18 août 2005, la loi de transition énergétique pour la croissance verte prévoyait en effet de supprimer les gobelets plastique afin de les remplacer par des récipients composés de matières biologiques.

Cette décision impacte les fabricants mais aussi les entreprises qui vont devoir payer plus cher ces nouveaux gobelets en matière biodégradable. Car le prix de fabrication d’un gobelet en carton est nettement plus élevé qu’un gobelet en plastique. Toutefois, on peut espérer que les volumes de fabrication vont augmenter et contribuer à une baisse de coût.

Quelles alternatives aux gobelets plastique ?

Pour que les nouveaux gobelets entrent dans l’ère de la légalité, ils doivent pouvoir trouver leur place dans un bac à compost. Pour cela, trois sortes de gobelets peuvent être utilisés.

Dans un premier temps, on peut adopter les gobelets biodégradables en bioplastique. Leur avantage est d’être fabriqués à partir de matières naturelles comme de l’amidon de plante issu de la pomme de terre, du maïs ou encore des betteraves. En revanche, leur résistance à la chaleur est assez faible puisqu’ils ne peuvent contenir des liquides au-delà de 40°. Ils sont donc à privilégier pour des boissons fraiches.

Ensuite, il y a la possibilité d’utiliser des gobelets en carton laminé. Leur résistance à la chaleur est bien plus importante que ceux en bioplastique. En effet, ils peuvent recevoir des liquides pouvant atteindre 90°. Ils sont donc appréciés pour l’isolation thermique qu’ils procurent. Les risques de brulure disparaissent et vous n’avez plus besoin d’entasser plusieurs gobelets pour supporter la chaleur dégagée.

Enfin, n’oubliez pas les gobelets réutilisables. Au plan écologique, c’est sans doute la solution la plus fiable et la plus simple qui existe sur le marché. Entre les tasses, les mugs et les verres, un simple lavage et leur utilisation pourra être renouvelée. Nullement besoin de faire appel à une entreprise de recyclage par la suite.

L’élimination des gobelets plastique : un impact financier

Lorsque les responsables d’achat ont pris connaissance de cet extrait de loi, ils ont également pris conscience de l’impact financier que cela aurait pour leur entreprise.

En matière de gobelets, il fallait désormais se limiter à « ceux compostables en compostage domestique et constitués, pour tout ou partie, de matières biosourcées. Les modalités d’application (…) sont fixées par décret, notamment la teneur biosourcée minimale des gobelets (…) et les conditions dans lesquelles cette teneur est progressivement augmentée ».

Le coût de fabrication des gobelets biodégradables est nettement plus élevé que celui des gobelets plastique. Les entreprises prennent donc parti pour en faire de vrais objets de communication. On imprime des slogans ou des logos sur les gobelets en carton. Pour ceux qui veulent privilégier les gobelets réutilisables, c’est l’occasion d’offrir aux salariés un nouveau mug sur leur lieu de travail. Il devient plaisant de joindre l’utile à l’agréable.

Les gobelets plastique laissent désormais place à des contenants biodégradables ou des récipients réutilisables. La loi de transition écologique laisse place à de nouveaux modes de consommation et de nouveaux comportements en entreprise. Mais cette tendance est bien partagée par les salariés qui sont par ailleurs eux-mêmes des consommateurs de plus en plus engagés dans une démarche environnementale.

Guide Jede pour booster la convivialité au bureau

Téléchargez gratuitement notre guide

« Booster la convivialité au bureau : quelques idées pour réussir. »

Panier